La CNIL inflige une amende de 50 millions d'euros à Google sur la base d'une plainte déposée par noyb

21 Juin 2019

Informations clés

  • L'autorité française de protection des données (CNIL) vient d'annoncer qu'elle a imposé une amende record de 50 millions d'euros à Google pour avoir violé le RGPD aujourd'hui (Lien)
  • La sanction fait suite aux deux plaintes déposées le 25 mai 2018 par les organisations non gouvernementales (ONG) noyb et La Quadrature du Net contestant le "consentement forcé" (Plus d'informations sur les plaintes initiales)
  • L'amende de 50 millions d'euros infligée à Google est à ce jour la plus élevée pour les violations de la vie privée (en vertu du RGPD, l'amende maximale peut s'élever jusqu'à 4 % du chiffre d'affaires de l'entreprise, ce qui aurait été équivalent à 3,7 milliards d'euros pour Google.)
  • Google transfère le centre de ses activités européennes en Irlande demain (22 janvier 2019) et sera alors réglementé par l'autorité irlandaise à la protection des données en tant qu'"autorité cheffe de file".

 

Première déclaration de noyb.eu

Max Schrems, président de noyb : "Nous sommes très heureux que, pour la première fois, une autorité européenne de protection des données utilise le RGPD pour sanctionner des violations manifestes de la loi. Suite à l'introduction du RGPD, nous avons constaté que de grandes entreprises telles que Google "interprètent simplement la loi différemment" et n'ont souvent adapté leurs produits que superficiellement. Il est important que les autorités fassent clairement savoir que le simple fait de prétendre être en conformité ne suffit pas. Nous sommes également heureux de constater que notre travail de protection des droits fondamentaux porte ses fruits. Je tiens également à remercier nos supporters qui rendent notre travail possible"

Informations sur l'ONG noyb

noyb permet le respect de la vie privée sur votre téléphone. L'article 80 du RGPD prévoit que les personnes concernées peuvent être représentées par une association à but non lucratif, les utilisateurs individuels n'étant généralement pas en mesure de déposer les plaintes légales. Dans le nouveau projet de noyb ("Droit d'accès"), dix utilisateurs sont représentés par l'association noyb. Schrems : "noyb est destiné à appliquer raisonnablement la nouvelle loi, de sorte que les avantages parviennent effectivement aux utilisateurs. ”

Le financement est toujours en cours. Jusqu'à présent, noyb.eu est financé par plus de 3 100 membres et parrains individuels (par exemple, StartPage.com ou la ville de Vienne). Afin de financer la lutte contre les violations de données sur le long terme, l'association recherche d'autres membres de soutien. Jusqu'à présent, le budget pour 2018 n'est financé qu'à 75 %. Schrems : "En 1995, l'UE a déjà adopté des lois sur la protection des données, mais elles ont tout simplement été ignorées par les grands acteurs. Nous devons maintenant veiller à ce que cela ne se reproduise plus avec le RGPD - jusqu'à présent, beaucoup ne semblent s'y conformer que superficiellement.

Uploads

MakePrivacyReal

Notre travail est rendu possible par plus de 3 100 membres bienfaiteurs - et peut-être vous ?