Google : Si vous ne voulez pas que nous tracions votre téléphone, il vous suffit d'obtenir un autre identifiant de traçage !

13 Mai 2020

Today noyb.eu a déposé une formel Plainte de GDPR contre Google pour le suivi utilisateurs par le biais d'un "Android Advertising ID" sans base juridique valable. Les données collectées avec ce numéro de suivi unique sont transmises à d'innombrables tiers dans l'écosystème publicitaire. L'utilisateur n'a aucun contrôle réel sur ces données : Google ne permet pas de supprimer un identifiant, mais seulement d'en créer un nouveau

Acheter un téléphone, se procurer un traceurA chaque fois vous acheter un nouveau téléphone Android et l'allume avec bonheur pour la première fois, Google place un suivi ID sur votre téléphone. Tout comme un "plaque d'immatriculation numérique" le tracking ID permet à Google et à d'innombrables tiers de surveiller les utilisateurs.

En gros, vous achetez un nouveau téléphone Android, mais en y ajoutant un identifiant de suivi, ils vous envoient un appareil de suivi.” - Stefano Rossetti, avocat spécialisé dans la protection de la vie privée à noyb.eu

Droit européen nécessite choix de l'utilisateur.Sous GDPR, la stricte loi européenne sur la protection de la vie privéeLes utilisateurs doivent consentir à être suivis. Google ne recueille pas de consentement valide avant de générer l'identifiant de suivi, mais semble générer ces identifiants sans le consentement de l'utilisateur.

Google : Choix entre le suivi ou plus suivi Google affirme que les utilisateurs peuvent contrôler le traitement des leurs donnéesmais lorsqu'il est mis à l'épreuve, Android ne permet pas de supprimer l'identifiant de suivi. Il permet seulement aux utilisateurs de générer un nouveau pour remplacer l'identifiant de suivi existant. Cela ne supprime pas les données qui ont été collectées auparavant, ni n'arrête le suivi à l'avenir.

C'est grotesque Google affirme que si vous voulez qu'ils cessent de vous suivre, vous devez accepter un nouveau suivi. C'est comme si vous annuliez un contrat à la seule condition d'en signer un nouveau. GoogleLe système de l'UE semblestructurellement denyl'exercice de utilisateurs´droits." - Stefano Rossetti, avocat spécialisé dans la protection de la vie privée à noyb.eu

Plainte déposée La plainte légale formelle a été déposée le au nom d'un citoyen autrichien auprès de l'autorité autrichienne de protection des données (DPA) et est partiellement basée sur le rapportHors de contrôle" par Conseil norvégien des consommateurs. L'APD autrichienne peut impliquer d'autres APD européennes dans l'affaire. En vertu de la GDPR, les autorités peuvent infliger à Google une amende de 4 % du chiffre d'affaires mondial, ce qui représente jusqu'à 5 milliards d'euros.

Uploads