«Il y a deux ans, le militant et juriste autrichien Max Schrems damait le pion de Facebook devant la justice européenne. Il lance aujourd’hui une ONG, sur le modèle des associations de consommateurs, pour faire respecter devant les tribunaux la protection des données personnelles.»

More: http://www.liberation.fr/planete/2017/12/10/la-vision-americaine-d-un-far-west-numerique-ou-tout-serait-permis-recule_1614910